Mots-clés

, , , , , ,


mos-nicolaeQuand je suis venue ici, j’ai du m’habituer avec beaucoup de choses. Parce que les changements impliquent des… changements. Entre autres, j’ai du m’habituer avec  l’absence de Moş Nicolae! La tradition de recevoir dans ses chaussures, le matin du 6 décembre, des cookies, des oranges, des bonbons et, de temps en temps, une branche de bois vert, si tu n’étais pas très sage pendant l’année :). Je me souviens que, ma fête du 6 décembre était plus importante pour mes parents, mes grand-parents que mon anniversaire du 1ere décembre. Et les cadeaux plus nombreux :). Et les branches de bois vert aussi :)))).

Tous les matins du 6 décembre, avec beaucoup d’émotions, je cherchais mes chaussures, soigneusement préparées depuis la veille, pour voir ce que Moş Nicolae m’avait fait comme cadeau. C’était une sorte de test pour moi, pour voir si j’étais assez sage ou pas. De toute façon, même  si la branche de bois vert était présente, les bonbons aussi :), parce que Moş Nicolae est très gentil avec les enfants.

Plus tard, la branche de bois vert a disparu, mais les bonbons apparaissaient tout le temps. Moş Nicolae apportait des cadeaux aussi. Mais peu importe s’ils étaient grands ou pas, c’était l’émotion qui comptait.

Ici, les fêtes ne sont pas si importantes :(. Je reçois des cadeaux, mais pas cachés dans les chaussures…. ou « bonne fête » et basta … Je ne veux jamais grandir quand il s’agit de Moş Nicolae :), des émotions. C’est pour ça que je dois préparer une leçon « des coutumes » comme Moş Nicolae. Pour que les enfants des enfants sachent qui est Moş Nicolae.

Credit foto: caon.ro