Mots-clefs

, , ,


Dernier-coup-de-ciseaux-_-AfficheÇa y est!!! Je suis allée voir une pièce de théâtre à Paris, après une année et demi depuis mon arrivée en France!!! Ça va, c’est pas si mal, non? :)))

C’était une pièce choisie par un ami, parce qu’ici les choses se font en groupe. Surtout les choses culturelles. Comment je le faisais en Roumanie. Et voilà, un point commun entre la France et la Roumanie :).

Donc, je suis allée voir la comédie policière « Dernier coup de ciseaux » au Théâtre des Mathurins.  Et pas n’importe quelle comédie policière…. Suspense…..

Mardi, le 26 Février, 21h, super froid. Moi et un groupe d’environ 12 amis devant le théâtre dans une rue du 8ème. On entre dans le petit théâtre… je commence à me réchauffer. Je ne sais pas, mais à chaque fois que j’entre dans un théâtre, quelque chose se passe avec moi, je me sens émerveillée… un sentiment que je ne peux pas décrire. Mais peu importe, car je me sens très bien!!

On attend pour être placé, et tous mes amis commencent à chercher de la monnaie. Pourquoi? Pour payer la personne qui nous montre nos places. C’est comme ça, parce que le salaire de cette personne est … nos pièces.

Dedans, une salle pas très grande, avec les acteurs sur la scène. Mais pourquoi, car ce n’est pas l’heure? Je vois un décor d’un salon de coiffure, j’entends Kylie Minogue, et un gay foufou, qui fait n’importe quoi sur la scène. J’adore déjà l’idée! Et j’adore l’intimité de la salle, avec la scène pas très loin, pas très prés non plus du public.

La pièce commence. Des répliques succulentes entre les 6 acteurs (2 policiers, 2 employés de salon et 2 clients), des blagues très actuelles d’un coiffeur de Montmartre sur la viande de cheval de Findus, sur les impôts, sur les départs des riches en Belgique, DSK etc. « On dit pas personne vieille, on dit personne en décadence« , « Je suis tendu, j’ai envie de faire l’amour« , « Dans les années 90, j’aurais été cliché, aujourd’hui je suis vintage« … voilà juste 3 répliques de Rodolphe Sand, mon personnage préféré, le gay, le propriétaire de salon…

Après une demi-heure, les lumières s’allument dans la sale et… le spectacle devient… INTERACTIF!!!! Parce qu’il s’agit d’une comédie policière interactive et moi je ne savais pas, car d’habitude je ne lis rien sur le sujet d’un spectacle pour me laisser surprendre.

Donc, après la meurtre qui s’est passée au-dessus du salon, où habitait la propriétaire de l’immeuble, le policier décide de faire une reconstitution et  pendant quasiment une heure, le public participe à l’enquête.

Pour conclure, nous avons un meurtre, 2 flics, 4 suspects, et nous, le public qui va apporter son aide pour résoudre l’énigme.

Si j’étais à l’aise pour ce genre de spectacle? Pendant 2 minutes, non, mais après j’ai trop kifé l’idée! Et ce que j’ai trouvé marrant c’était le fait que même durant l’entracte de 10 minutes, le spectacle a continué, le policier s’entretenait avec le public qui était sorti pour essayer de résoudre son cas et sur la scène, les suspects faisaient leurs trucs (surtout  Rodolphe qui faisait des remarques sur les coiffeurs des spectateurs :))))) )

Deux heures d’improvisation, d’interactivité… Je pense que ça fait vraiment  du bien après un jour agaçant au boulot! Moi, j’ai trop aimé!!!!

Donc, le public choisit le meurtrier, et chaque soir il peut changer, en fonction du public. How cool is this?

En effet, il s’agit un spectacle importé des États Unis et qui se joue depuis 30 ANS avec plus de 9 millions de spectateurs à travers le monde. En France, « Dernier coup de ciseaux » se joue depuis 2 ans.

J’achète et je valide cette pièce de théâtre! Et je vous conseille d’aller la voir au Théâtre des Mathurins, de Mardi au Samedi 21h et Samedi 16h 30, pour répondre à cette question « C’était qui le coupable ? »  🙂