Mots-clés

, , , , , , , , ,


Cuisine japonaise Miam MIam« Bonjour. Je m’appelle Nicol et je suis dépendante! Je suis accro à la nourriture japonaise! » Ça y est, je l’ai dit!

Tout a commencé il y a environ 4 ans, quand j’étais invitée, pour la premier fois, dans un resto japonais en Roumanie, Sushi Ko, dans le Vieux Centre de Bucarest . Il faisait chaud, c’était un jour d’été… Je m’en souviens comme si c’était hier! Comme je ne savais pas grande chose sur la cuisine japonaise, j’ai laissé la personne avec qui j’étais choisir pour moi: nous avons commandé des sushis, makis et sashimis. C’était le moment de mon baptême.

Je dois quand même mentionner que toute mon enfance, mes parents m’ont quasiment obligé à manger du poisson, du maquereau en général, et j’ai eu quelques années « sans-poisson« . Mais dans ce jour d’été , quand j’ai vu le bateau japonais au nez, bien décoré, l’envie de poisson est subitement revenue. Surtout quand tu es une gourmande et que tu es prête à essayer de nouveaux trucs. J’ai été conquise!
Maki, Sushi, California Rolls

Et ainsi, je me suis découverte le plaisir de manger du poisson cru. Et quel plaisir, un plaisir qui est devenu, avec le temps, orgasmique!!! Vraiment! 🙂

Après cette première expérience, les visites dans les restos japonais sont devenues une habitude. Depuis mon arrivée en France, on mangeait jap une fois par mois, puis plusieurs fois par mois. Nous (moi et mon copain) avons testé quelques restos à Versailles, King Sushi, par exemple, et quelques-uns  dans le boulevard Saint-Martin et pas très loin d’Opéra

Le cuisine japonaise - le plaisir supreme

Comme j’aime bien cuisiner, j’ai commencé à m’initier aux arts de la cuisine japonaise. Les livres de cuisine et d’art asiatique, les forums et blogs gastronomiques, les vidéos ont été mes matériaux d’investigations :). Et après, j’ai découvert le 13eme, qui est devenu mon quartier préféré pour ses boutiques, supermarchés asiatiques, où je m’achète « la matière première », car depuis presque une année je fais moi-même les sushis, makis, California rolls etc. Et avec beaucoup d’entrainement je peux dire que je les fais presque parfaitement :). J’ai des témoins! 🙂

Mais j’ai toujours quelques regrets:

1. Je n’arrive toujours pas à faire la soupe au tofu, cette délicieuse soupe; j’ai essayé, mais elle n’a pas le même gout qu’au resto ;(

2. La salade de chou. Elle est… divine. En fait, c’est pour ça que je vais toujours au resto, parce que je n’arrive pas à faire la sauce et le choux mariné aussi bons. Chaque fois, je me dit après l’avoir mangé :« Ça y est! Cette foi je sais »… Mais non…

Si vous avez des solutions à mes problèmes, n’hésites pas à me les filer 🙂  Je vous en serais profondément reconnaissante!!! Je vais me perfectionner, je le sais!

Bref, pour moi,  la cuisine japonaise est orgasmique et je serais prête à en manger pour le petit déjeuner, déjeuner, diner, pour les repas d’anniversaire, de mariage…Miam Miam!!!Et le gingembre rulzzzzz!!!!

J’adore, J’adoreee!!!! Japon, bientôt chez toi pour manger ta vraie nourriture!!!

Credit photo: hyderabadisearch.com, serendipity.gdrc.info, rivieragrillny.com