Mots-clés

, , ,


Camera 360Il y a deux ans, je me baladais dans Le Marais. C’était le mois d’Octobre, une après-midi ensoleillée, comme cette année. Ma frange caressée par le vent parisien, c’était une de ces journées ou j’avais envie de me laisser séduire, de Le trouver sans Le chercher. Il était là, m’attendait, comme s’il savait que je viendrais le chercher, le désirer … C’était love at first… pufff! Délicat, sensible, raffiné , innocent, doux… je savais que c’était lui The One. Lui qui va m’accompagner dans mes aventures parisiennes (et pas seulement), qui va me compléter, m’envahir avec son arôme tendre et discret.

Mais moi, je n’ai pas été suffisamment mure pour me laisser portée, sans engagement, dans une relation aussi… estivale. Oui, j’ai découvert mon amour dans l’air estival d’un mois d’Octobre. On ne s’est pas oublié depuis, car j’ai porté son odeur dans mes pensées pendant deux ans. Deux ans d’attente. Deux ans pour murir, pour être prête à l’avoir, à fusionner avec lui. Et maintenant il est à moi! Je peux le porter tous les jours, avec ma frange dans le vent, penser et sentir tous les jours… le plus doux des étés. C’est mon L’été en Douce, créé  par L’Artisan Parfumeur Paris, le parfum dont j’ai rêvé pendant deux ans.

Enfin, j’aurai un Été en Douce tous les jours!