Mots-clés

, , , , , , , , ,


Après la première partie, voici la deuxième partie du « journal de bord » d’un Bucarest de fin Novembre 2013 de Sophie:

« Jour 3 – mardi 27 novembre

Deuxième jour de séminaire. Même petit déjeuner, cette fois je prends davantage de pâtisseries;-) Le temps est toujours aussi triste. Je m’octroie 10 minutes pour aller de l’autre côté du Boulevard Schitu Magureanu et traverser la rivière « Dambovita ». Voir le Palatul et le parc devant. C’est vraiment imposant et ça fait du bien de changer d’air.

Palatul

A la pause déjeuner je décide de partir dans la direction du restaurant Vatra car j’ai trouvé que c’était beaucoup plus animé. Je marche et je remarque qu’il y a une piste cyclable mais je ne crois aucun vélo. Peut être que les roumains circulent plus à vélo en été.

Je marche, je marche, je prends des photos ça et là. Une vieille dame s’adresse à moi en roumain et parle, parle, parle, je n’ai pas le de l’interrompre et du coup je souris gentiment parce que je ne vois pas ce que je peux faire d’autre puisqu’elle ne sait pas que je ne comprends pas un traître mot de ce qu’elle débite. et .. j’attends ! je l’observe avec son fichu sur la tête elle fait vraiment cliché ! au bout d’un moment je lui dis :  » madame, je ne comprends pas votre langue, je parle français » et là elle s’arrête me fait un grand sourire aussi et me caresse doucement la joue et continue son chemin. C’était bizarre mais mignon. Une petite mamie roumaine m’a caressé la joue comme ça dans la rue. J’ai gardé mon sourire et j’ai continué à marcher.

Rivière Dambovita
Diner au restaurant hongrois St. George. Très bon restaurant, encore une fois le repas est bon, riche et copieux, le vin aussi. Dessert incroyable dans des caquelons « Ana Lugojana » pancake soufflé

Je regrette de ne pas avoir été me promener dans le parc Cismigiu, d’avoir pu flâner dans le passage Macca Villacrosse, ou encore être aller écouter de la musique dans les bars restaurants signalés dans mon guide, d’avoir pu visiter une galerie dans le quartier où Awesome expose des objets magnifiques..

Mais j’espère bien revenir et découvrir la campagne avec les jolies maisons rurales et les montagnes environnantes.
Jour 4 – mercredi 28 novembre

Départ très tôt sous la neige. Dans la nuit le parc Simiesku est magnifique et silencieux on se croirait à la veille de noël car il y a un petit côté enchanteur.

Arrivée au Duty Free de l’aéroport, je suis un peu déçue car tout est hors de prix. Je remarque un espace uniquement dédié au vin à l’effigie de Dracula. J’en prend une parce que j’ai aimé leur vin. J’aurai aimé rapporter une blouse romaine à ma fille mais je les trouve vraiment chères du coup j’hésite et je me rabats sur une boîte avec des petites poupées (miniatures) en bois de petits danseurs et de petites danseuses.

souvenirs

Il y a un petit stand de charcuterie qui a l’air bien sympathique je choisis un saucisson. Bien sûr je déniche une bouteille de Tuica je me dis que mon père sera content Concernant la Palinka, j’ai préféré prendre deux mignonnettes non pas parce que c’est hors de prix mais parce c’est du feu à boire …! Une boîte de loukoums « flavor turkish » made in Romania 🙂

Sur le vol du retour on aperçoit les Carpates ! C’est vraiment extraordinaire cette chaîne montagneuse.

Quelques mots me viennent à l’esprit si je devais décrire les roumains : gentillesse, plaisir de la table, convivialité, nature, attentionné ».