Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , , ,


Mandra Chic

Pour moi, Mândra Chic représente l’amour pour les traditions roumaines, le folklore, les origines, le village – l’essence de la Roumanie. Et elle me fait penser un peu à moi, quand j’étais un petit bout évoluant entre les fils de la machine à tisser de ma grand-mère, très curieuse de l’œuvre qu’elle était en train de construire. Et c’est pour ça que je vais vous faire découvrir qui est Mândra Chic, d’où elle vient, et quelles sont ses créations.

Après quelques années passées entre le journalisme et les Relations Publiques, Alina Zară a tout laissé pour revenir à ses origines, chez elle,  elle se sent elle-même  – le village de Mândra,  entre Brașov et Sibiu, en Transylvanie.

Alina Zară

Ici, Alina cherche des trésors dans les coffres, les dots, les coins poussiéreux des greniers des grands-parents. Elle récupère, sauve et donne une nouvelle vie aux anciens canevas aux motifs traditionnels et aux mots du folklore roumain, oubliés et enfermés, sans lumière et sans voix, depuis des décennies.

Alina Zară est Mândra Chic, cette fée, qui, avec amour et sensibilité, redonne l’âme aux canevas délaissés et paroles d’autrefois, pleines de sagesse (avec humour et bonne humeur), les disposant soigneusement sur des t-shirts, coussins déco, tabliers de cuisine, petits sachets et mândruțe ( des broches faites à la main – superposition de laine et de dentelle). Une preuve que les efforts des arrière-grands-mères, grands-mères, pour façonner  ces ouvrages sous la lumière de la bougie n’ont pas été vains…

Colt romanesc_Mandra Chic Coussins_Mandra Chic Dor de duca_Mandra Chic_hate de partir Fii tare ca stanca, nu uita ca esti romanca_be hard as rock do not forget you're a romanian girl Mandrute_Mandra Chic Saculet Mandru_Mandra ChicTout se passe dans une vieille maison, mise à disposition par des villageois de Mândra, et transformée par Alina Zară en musée – Le Musée des Canevas et Contes, où se trouve l’atelier de restauration, les ateliers créatifs pour les enfants, et là où se font les expositions de canevas aux motifs traditionnels et où sont transmises les histoires Juste en dessous du Musée, chez Mama Ruţă ( la Mère Ruţă ), la grand-mère d’Alina (grand maître du tissage), se trouve l’atelier Mândra Chic – un studio de création unique, authentique, qui effectue une fusion d’ancien et de nouveau. Ici, la création est collective: au début les mots de sagesse venaient des vieilles femmes du villages, mais maintenant même les amateurs interviennent dans la création avec des traits d’esprit entendus chez la grand-mère,  trouvés dans un coin de coffre. C’est comme une chasse au trésor, unique...

Alina Zara Vers Le Musée de Canevas aux motifs traditionnels et Contes

« Mândra Chic est un agrégat de jolies choses : c’est le nom du village où je suis née, grandi et où ce conte se passe. C’est un village avec une architecture des années ’60-’70, un village un peu cosmopolite, où l’ancien et le nouveau coexistent parfaitement. Le mot « mândra » signifie en roumain « petite amie », « la femme chic », mais aussi désigne « une personne qui est heureuse, satisfaite, qui a le sens de la dignité, de la confiance dans ses propres compétences ». Il s’agit de quelqu’un rempli d’une noble confiance en sa famille, sa nation, son pays. Et à tout ça j’ai ajouté un chic international, très adapté à l’ensemble… », m’explique Alina, Mândra Chic.

Om bun_brave homme_Mandra Chic Oriunde ai fi, esti unde trebuie_Wherever you are, where you're, you are where you should beEt le conte ne s’arrête pas ici, car dans Le Musée de Canevas et Contes de Mândra les petites filles du village apprennent comment coudre leur propre IA (la blouse roumaine). Alina Zară est revenue ici pour perpétuer cette tradition mise de coté, mais pas oubliée. « Je travaille avec elles depuis 3 ans. Après leur avoir appris à coudre les mândruțe, les petites ont découvert comment coudre des points de croix roumains anciens, et ont ensuite été initiées à la confection de l’ia. Ça va prendre encore un peu du temps, parce que les petites de 10 ans ont besoin aussi de temps pour jouer, pour bien grandir, mais on va réussir »,  déclare Alina, pleine d’espoir.

les petites filles du village apprennent coudre leur propre IAMândra Chic c’est une femme sensible qui, avec émotion, revisite les traditions, les origines, qui prend soin de l’âme de la nation  caché bien trop longtemps dans des coffres pour ne pas oublier d’où on vient, l’identité.

Generations  

Si vous êtes de passage en Roumanie, vous pouvez visiter l’atelier de chez Mama Ruţă et  Le Musée de Canevas traditionnels et Contes situés sur la Route Nationale 1 (DN1), entre Brasov et Sibiu, à 7 km de Fagaras.

Si vous voulez suivre l’activité de Mândra Chic, c’est par ICI.

Le Musée de Toiles et Contes a aussi un compte Facebook par ICI.

Pour commander les magnifiques créations Mândra Chic, vous cliquez ICI.

Credit photo: Mândra Chic, Alina Zară