Mots-clefs

, , , , ,


Yellow_taxis_at_Piata_Unirii_BucharestIl y a une grande différence entre les taxis en France (Paris) et les taxis en Roumanie (un peu partout). Et ce n’est pas que la couleur.

A Bucarest, je prenais souvent le taxi. Surtout quand je sortais en/d’une boite. Ici, à Paris, je préfère prendre le métro/train.

Taxi à Bucarest vs Taxi à Paris – Petit guide

A Bucarest, je peux trouver des taxis partout (ou presque) et à n’importe quelle heure. Je peux avoir très vite un taxi si j’appelle une des trentaines de compagnies ( ou plus) de taxis existantes dans la ville. A Paris c’est compliqué: les taxis ne sont pas à tous les coins de rues; les bornes sont souvent bondées de gens qui attendent et très souvent tu dois appeler, et après une heure d’attente, très souvent tu ne trouves pas, surtout quand il pleut.

A Bucarest,  tu n’as pas de ceinture, car elle a été enlevée ou sert plutôt comme élément de décor (d’ailleurs mettre sa ceinture dans un taxi y est considéré comme un affront, comme si on ne faisait pas confiance au conducteur) ; dans un taxi de Bucarest, le chauffeur met la musique à fond (surtout si tu prends le taxi quand tu sors d’une boite), il est très bavard (il est bavard aussi pendant la journée), il est ton ami. A Paris, t’es obligé de mettre la ceinture, il n’y a pas de musique dans le taxi (et s’il y en a, elle est à peine audible), le chauffeur de taxi est « ton maitre », si t’es un peu bourré, il ne te prend pas,  il ne te parle pas, il n’est pas ton ami – t’as l’impression que le voyage en taxi est la route vers un enterrement.

A Bucarest, si t’es en taxi, tu peux passer au Mc Drive, t’acheter un McCHicken si t’as envie. A Paris, c’est interdit, tu pourrais tacher les sièges.

A Bucarest, des fois, un taxi peut essayer de doubler une Porsche avec sa Logan. A Paris tu ne vis pas une telle expérience.

Dans le taxi bucarestois, tu peux trouver une sacrée église mobile pleine de croix, icônes, etc. Ou des petits écrans de télé à cote du chauffeur. Dans un taxi parisien tout est « gris ».

A Bucarest, le taxi coute environ 0,30 euros/km. A Paris, 1,20 euros/km.Minimum. Pas besoin de commentaires.

A Bucarest, pour arriver d’un point A à un point B, il y a des chances que le chauffeur de taxi te fasse un détour/ou qu’il oublie de mettre le compteur pour gagner un peu d’argent en plus en déclarant un peu moins 🙂 (surtout si tu n’es pas un bucarestois et que tu ne connais pas la route). Ou  pour faire en sorte que tu arrives au plus vite à destination. C’est toi le maitre! Ce n’est pas une habitude, mais il y a des chances. A Bucarest, les chauffeurs de taxis connaissent des milliers d’adresses de boites, restos, etc. A Paris, j’ai peur de demander au chauffeur quelle heure est-il…

 Credit photo:virtualtourist.com