Mots-clés

, , , , ,


Artcarmina-expoJ’ai découvert Atcarmina à travers les nœuds pap Mr&Mrs Papion. C’était madame Carmen Brancoveanu qui réalisait la peinture de point en point inspirée par le folklore roumain pour rendre ces papillons encore plus originaux. J’aurais aimé réaliser cet article dans l’atelier d’Artcarmina pour vivre plus intensément ce voyage dans les coffres des grand-mères roumaines, pour voir exactement comment les vieux tissus trouvent leur place dans la peinture sur céramique de madame Carmen Brancoveanu… Mais Facebook est aussi une bonne solution 🙂

Madame Brancoveau a eu une enfance heureuse à la campagne, dans un village en Olténie, à côté de sa grand-mère qui cousait des costumes traditionnels et tissait des tapis. « C’est grâce à ça que j’adore et j’apprécie beaucoup les femmes roumaines car, au fil du temps, elles ont créé des repères pour l’art roumain », se confie madame Brancoveanu.

 

Artcarmina est animé par la volonté de sauver nos racines artistiques. Et tout a commencé avec un macat (une sorte de courtepointe, un tissu qu’on met sur le mur, le lit ou la table) fait par sa grand-mère il y a beaucoup de temps. «Quand je l’ai trouvé, cette chère pièce n’était pas dans un bon état, j’ai essayé de la sauver, en peignant son modèle traditionnel sur une assiette. Et d’ici, tout a commencé ».Et ainsi, madame Carmen Brancoveanu a trouvé sa mission : recueillir à travers toute la Roumanie les vieux modèles traditionnels, les reconstruire et les peindre sur céramique ou sur bois, essayant de les sauver, pour qu’ils puissent toucher le plus de gens possible. Et cet objectif qui lui tient beaucoup à cœur, a permis de transmettre auprès des autres ce désir ardent de préserver l’héritage et de plus en plus des gens viennent vers elle pour sauver leurs racines. La peinture d’une assiette en céramique peut durer entre une journée et six. Ces modèles on peut aussi les trouver sur des boucles d’oreilles et des bracelets…

 

Si vous voulez rencontrer cette artiste qui sauve de l’oublie l’art roumain, elle est présente à tous les Salons de au Musée du Paysan Roumain à Bucarest, mais aussi aux Salons de Brasov, Sibiu et Sinaia.

Suivez son BLOG – , mais aussi sa page Facebook !

Credits: page Facebook Artcarmina