Mots-clés

, , , , , , , ,


Casa Poporului

1, 2, 3 , 4, 5

« 6ème jour, petite balade matinale dans le parcul Cismigiu (juste derrière l’appart).
Ce petit parc calme et très ombragé est sûrement l’un des plus jolis de la capitale.
On y croise de nombreux runners, des retraités qui jouent aux échecs, des enfants et leurs parents auprès des zones de jeux, et des fontaines rafraichissantes.
Des petits ponts nous permettent de traverser les zones d’eau dans lesquelles naviguent barques et pédalos. Canards et tortues sont aussi de la partie !
Le tout en plein Bucarest, ce parc est très mignon et il y fait bon flâner !

Nous poursuivons à présent vers le vieux centre et passons à la Curtea Veche. Le buste de Vlad Tepes y est exposé, au milieu de vestiges remis à l’air libre. Intéressant !

C’est lui qui aurait fondé Bucarest il y a 555 ans (pas si vieux !).

Oh mais il est déjà l’heure du diner, et notre bon vieux Vlad se trouve juste à côté du Hanul Manuc ! C’est parti pour un petit repas sur une bien belle terrasse. De plus, celle-ci nous offre la fraîcheur de ses quelques brumisateurs, ce qui n’est pas pour nous déplaire ! L’endroit est agréable !

Le déjeuner achevé, nous nous dirigeons vers le Palatul Parlamentului pour une visite (la 3ème pour ma part, mais la 1ère pour Mathilde).

Allons donc redécouvrir cette impressionnante construction (dont on ne visite finalement qu’à peine 5% du volume total).

Il y a beaucoup de touristes aujourd’hui, de tous pays, après 40min d’attente environ, la visite peut commencer !
Je ne vais pas vous décrire l’intérieur du palais, le mieux étant que vous y alliez vous-même, mais si vous aimez les tapis, les lustres et le marbre, cet endroit devrait vous impressionner !
De mon point de vue, ce n’est pas tant la beauté du lieu, et encore moins ses finitions, qui valent le détour, mais plutôt la démesure du bâtiment.
Quand on pense que ce chantier pharaonique a été orchestré il y a tout juste 30 ans, le tout en un temps record, et par la volonté d’un homme quelque peu mégalomane (si si, il faut le dire !), c’est limite effrayant !

Bref, nous arrivons au balcon qui donne sur sur la Piata Constitutiei, devant le palais.

Droit devant, l’immense percée du Bulevardul Unirii.

A gauche j’aperçois le monument du Parcul Carol, petit parc que j’apprécie particulièrement.

Cela me donne l’idée d’y faire un saut après la visite.

Parcul CarolLa visite terminée nous filons donc vers le Parcul Carol pour y prendre un petit rafraichissement au bord de l’eau.
Ceci fait, nous marchons vers le monument. Près de celui-ci se trouvent quelques symboles militaires ainsi que des gardes permanents qui surveillent une flamme (un peu comme celle de notre soldat inconnu).
Le tour de ce parc tranquille et reposant effectué, nous remettons le cap sur le centre-ville, il reste un peu de marche pour regagner l’appartement.

Brève pause à l’appart, car nous sommes samedi soir, et samedi soir : c’est Lipscani !

Allons prendre la température de ce lieu à forte ambiance nocturne.
Je suis vraiment étonné par le monde qui s’y trouve, et surtout par l’évolution de ce quartier en seulement quatre années : ça bouge vraiment !!!

Il y a une foultitude de terrasses lounge, ça danse de partout, musiques & brumisateurs vont de pair dans les rues (oui il fait toujours très chaud !).
Après un repérage des lieux, nous nous posons pour manger dans un resto italien, rien de bien particulier mais nous y avons trouvé de la place, c’est ce qui a déterminé notre choix.

La soirée se poursuit dans quelques bars.

Bar nuit Bucarest
Passé 21h30, des danseuses courtement vêtues commencent à apparaître sur les tables et comptoirs d’un grand nombre d’établissements.

Ça un côté sympa 😉 auquel nous ne sommes pas habitués en France, mais qui fait partie du folklore ici (tout reste correct bien sûr).

Après quelques petits rhums orange, nous rentrons nous reposer, demain sera le dernier jour.

7ème jour, matinée repos, nous ne sortons qu’à l’heure du diner.

Direction The Embassy, un endroit où j’allais de temps en temps avec les collègues, près de Piata Romana.

On peut y manger où seulement y boire un verre, à l’intérieur ou bien à l’extérieur. L’ambiance est sympa, so British ! Peut-être parce que l’ambassade d’Angleterre est à deux rues de là !

Après manger, je décide de faire découvrir à mon hôte le Mall le plus impressionnant de Bucarest (et des pays alentours je pense) : le Mall Cotrocceni.

A l’ouest de la ville, derrière le Palais Présidentiel et le jardin botanique, ce centre commercial impressionnant comprend toutes les chaînes de magasins connues chez nous, un cinéma Imax, une piste de kartings, une patinoire, il y a même une montagne russe dans la galerie à l’entrée de la grande surface…

Bref, nous ne sommes pas dépaysés, ça paraît juste « too much » par rapport à l’économie du pays. Les prix pratiqués dans les magasins ne sont pas forcément bon marché. Cependant rien n’a changé depuis 4 ans, les enseignent sont toujours là et il y a toujours autant de monde, comme quoi il doit tout de même y avoir une clientèle qui alimente tout ça.

BucarestAinsi s’achève notre petit séjour Roumain. Nous allons repartir avec de belles images en tête, de beaux paysages, et le souvenir de gens sympathiques et accueillants, bien loin des clichés que l’on peut s’imaginer depuis nos contrées d’Europe de l’ouest.
Retour à l’appartement pour faire les bagages, dernier repas (à la Mama, oui encore, mais leurs Papanasi sont trop bons !!!)

 8ème jour, 6h30 => direction l’aéroport (Otopeni) pour le départ !
Même l’aéroport s’est métamorphosé en 4 ans, il est plus grand et plus moderne, signe que Bucarest se développe à grands pas.

10h15 heure française, nous revoilà à Beauvais-Tillé ! Mais la météo nous fait déjà regretter la Roumanie…

Pas d’inquiétude, il reste encore bien des choses à découvrir chez nos amis de l’autre côté de l’Europe ! Nous y retournerons à coup sûr ! »