Mots-clefs

, ,


Depuis toujours, pour moi (et pour beaucoup de gens de ma génération), le 8 Mars reste La journée de la mère. Voilà une chose qui me tient à cœur depuis la période communiste et que je souhaite garder sans rien changer, même si je viens d’apprendre que depuis 2010, en Roumanie, La journée de la Mère a été déclarée officiellement le 1er dimanche de Mai. Allô, mes amis Roumains, le saviez-vous ? Bah, pas moi !

Il y a plus de 2 décades, le 8 Mars était pour moi une autre occasion pour offrir des fleurs à ma mère, la journée pour laquelle on se préparait à l’école depuis le mois de février : on confectionnait des cartes postales sur lesquelles on collait les cristaux des boules de Noël écrasées ou des fleurs sèches. Et même des haricots. Et on écrivait des mots d’amour. On n’avait pas beaucoup de moyens, mais une montagne d’inspiration.

Et si je dis que le 8 Mars reste, pour moi, la journée de la mère avant tout, c’est pour l’émotion que je vivais pour cette journée – pour préparer cette petite carte, pour bien écrire les quelques mots ou apprendre la petite poésie, pour trouver les jolis perce-neige pour ma mère. Mais surtout pour l’émoi provoqué. Les petites choses faites de rien pour Une Mère. Je lui fais toujours une carte, mais je l’envoie par la Poste Française et Roumaine qui ne sont pas toujours les meilleurs messagers. Et l’émotion je la ressens à travers le téléphone…. Eh oui, les temps ont changé, mais l’idée est restée:).

Alors, vous faites quoi pour votre maman pour le 8 Mars ?

Crédit photo: Pinterest