Mots-clés

, , , , , , , , , , ,


« Non, mon con, j’ai décidé de ne plus jamais travailler. Profiter des aides de l’état français toute ma vie, profiter de ton argent tout ma vie.  C’est mon but! » j’aurais du lui répondre ça au téléphone. Putain, pourquoi je n’ai pas le réflexe d’envoyer chier tous ces putains de cons? Mais non, moi je réponds tout bonnement : « Non, pas encore. Mais tu sais, je fais pleins choses: je postule, j’analyse le marché du travail toulousain (car tu sais, mon con, c’est beaucoup plus dur que sur Paris, surtout quand tu n’as pas de réseau sur place), j’ai un blog (voir 2), avec une amie on a lancé une association pour créer un lien plus fort entre l’Occitanie et la Roumanie, je fais du yoga, de la natation, du flamenco, je suis un atelier d’écriture,  etc. Je m’occupe en attendant de trouver .. ». Et lui: « Ouais, ouais, tu peux me donner le numéro de téléphone de X? » Même pas:  » Bah, tu cherches en quoi? ou « Ah oui, ça peut être un moyen de créer le réseau! » ou « Putain, oui! Mais tu vas y arriver! » Quel con ce con!!!   

« J’adore » tous ces gens qui me regardent de haut quand je suis dans la merde, tous ces gens qui m’envoient des mots qui m’agace. Je ne me pose pas en victime, c’est juste qu’il faut pas me casser les co*illes car je ne vis pas la meilleure période de ma vie, ça arrive à tout le monde!

Ma co*ille, tu sais que le fait que je suis au chômage (pour la 1ère fois de ma vie) ça me bouffe comme pas possible? J’ai honte pour moi! J’ai honte de prendre ton argent, mon con, même si c’est un droit! Et parfois, même ces 23 degrés toulousains ne me font pas rigoler…

Ça fait 6 ans que je suis en France, j’ai une formation de journaliste avec plus de 10 ans d’expérience en Roumanie, et un master professionnel en communication web sur Paris. J’ai renoncé faire du journalisme car j’ai voulu m’orienter vers la communication web et j’ai imaginé que trouver du boulot avec toute mon expérience sera trooop facile!!! Beh oui, choisir les trucs les plus… difficiles (voir, plus cons) c’est mon truc LoL 🙂 Et nooooon, je ne regrette absolument rien, car j’ai appris beaucoup de choses, j’ai vécu beaucoup d’expériences: au début j’ai été conseillère de vente dans les boutiques de luxe, après conseillère en communication, chargée de recrutement, etc… on trouve des alternatives, on (se) découvre. Et dans ces 6 années, ça m’a pas trop arrivé qu’un « ami » français me file un contact valable, il ne m’a jamais dit « j’ai entendu que X embauche ». A chaque fois c’était par mes propres forces (ou par des amis étrangers). Et j’en suis très fière! Alors, tous ces cons qui me prennent du haut, je les em*erde! Et grave!

Trouver un poste de chargée de recrutement ou communication sur Toulouse est (presque) une mission impossible. Je n’imaginais pas que ça allait être si emmerdant, et je n’imaginais pas que le fameux RÉSEAU était si important ici, je n’imaginais pas que les cercles étaient si fermés (maintenant je comprends pourquoi ils sont tous en terrasse –  pour faire leur réseau LoL).Il faut tisser des liens (encore), et ça prend du temps (encore), et moi et la patience (surtout quand je ne me sens pas très bien dans ma peau)… it’s complicated. Et tu perds un peu la confiance et tu la regagnes, et la perds encore et tu la regagnes… et tu deviens plus forte! Mais les choses vont se mettre en ordre, d’une manière ou d’une autre! Dans un premier temps, pour ma santé mentale, je vais éliminer les cons qui me demandent pour la Xeme fois dans ces derniers 6 mois « Beh alors, tu bosses un peu? « , ceux qui veulent être drôle avec « Si tu veux un CDI, tiens –  je te donne un CD et tu vas rajouter le « I » » et ceux qui demandent mon CV (à chaque fois qu’on se voit) pour être polis. 

Et GiedRé a un message que pour toi, mon con!

Oh, putaaaain, comme ça fait du bien…