{Guest Post} Vincent et ses 7 jours en Roumanie (VI)

Étiquettes

, , , , , , , ,


Casa Poporului

1, 2, 3 , 4, 5

« 6ème jour, petite balade matinale dans le parcul Cismigiu (juste derrière l’appart).
Ce petit parc calme et très ombragé est sûrement l’un des plus jolis de la capitale.
On y croise de nombreux runners, des retraités qui jouent aux échecs, des enfants et leurs parents auprès des zones de jeux, et des fontaines rafraichissantes. Lire la suite

{Guest Post} Vincent et ses 7 jours en Roumanie (V)

Étiquettes

, , ,


Herestrau Bucarest

 

 

1, 2, 3 , 4

« 5ème jour, nous prenons le métro à Universitate pour nous rendre au Parc Herastrau.
Nous mangerons là-bas, la promenade va être longue étant donné la taille de ce parc. Lire la suite

{Guest Post} Vincent et ses 7 jours en Roumanie (IV)

Étiquettes

, , , , , , , , ,


Bran

1, 2, 3

« 4ème jour, avant de quitter Brasov nous décidons de monter jusqu’à la citadelle.

Nous y trouvons de vieilles fortifications sur lesquelles flottent des drapeaux roumains. Et autour de la muraille on peut voir quelques vieux canons.
Il est encore tôt le matin, l’enceinte est fermée, mais nous profitons de la vue sur la montagne et sur la ville !

Après quelques photos nous reprenons notre chemin. Cap à présent sur Bran pour une visite du fameux château… de Dracula ! Lire la suite

{Guest Post} Vincent et ses 7 jours en Roumanie (III)

Étiquettes

, , , , , , , ,


Mine de sel de TurdaAprès le 1er et le 2eme épisode, voilà le 3ème…

« 3ème jour, je me rends à l’agence de location de voitures dès son ouverture pour y récupérer le véhicule réservé au préalable.

Le projet est simple => rejoindre Bucarest en traversant les Carpates !
Nous aurions pu prendre le train, mais la durée du trajet aurait été de 9h et cela se serait déroulé de nuit… alors pour profiter du paysage, rien de tel que la voiture ! Lire la suite

{Guest Post} Vincent et ses 7 jours en Roumanie (II)

Étiquettes

, , , , , , ,


gradina_botanica-clujAprès  l’épisode  1, voilà la suite du voyage de Vincent – Épisode 2

« 2ème jour, direction le jardin botanique de Cluj (Gradina Botanica Alexandru Borza)
Situé à proximité du centre-ville, c’est une bonne balade qui nous attend au milieu des parterres de fleurs colorés, du jardin japonais, et de la grande serre qui regorge d’arbres et de plantes tous azimuts.

Gradina Botanica Cluj NapocaLe parc est relativement grand et vallonné, certains chemins nous mènent dans des zones boisées qui sont bien appréciables par cette forte chaleur.

Heureusement, on trouve également des fontaines qui permettent de s’hydrater.
Au milieu du jardin, un château d’eau sur lequel nous pouvons grimper pour découvrir un point de vue sur le parc ainsi que sur certaines parties de la ville.

Cluj NapocaPour clore la promenade, nous visitons le musée situé à l’entrée du jardin. Y sont exposés herbiers, plantes et graines en tous genres conservés dans des bocaux, ainsi que de nombreux articles fabriqués à base de plantes (du simple cordage jusqu’aux chapeaux et vêtements).

La visite de ce jardin bien sympathique s’achève, il est déjà l’heure de manger.

Nous nous dirigeons à vers l’Euphoria, une brasserie située à quelques minutes de marche. Et c’est sur sa belle terrasse ombragée que la dégustation des spécialités roumaines se poursuit.

Euphoria Cluj NapocaL’après-midi, nous déambulons dans les rues de Cluj pour découvrir les principaux endroits restant à voir avant de quitter la ville.

La place Avram IancuLa place Avram Iancu en fait partie ! Très colorée, avec sa Cathédrale, sa statue, ses jets d’eau et le Théâtre National. Le tout entouré par de beaux et grands bâtiments. Elle vaut le détour !

ClujEnfin, avant de rejoindre l’appartement pour y préparer notre départ du lendemain, nous faisons un détour en taxi pour rejoindre le Mall Pollus. Le grand centre commercial de Cluj.

Chez Mango il faut reprendre les cours de françaisQuelques emplettes plus tard, nous rentrons et terminons la soirée au restaurant Casa Vikingilor, proche de l’appartement, où de copieux plats roumains nous attendent, ainsi que de bonnes bières ! Nous sommes calés !

Casa Vikingilor Cluj

Ainsi s’achève la visite de Cluj, nous allons à présent mettre le cap sur Bucarest, en visitant les villes qui jonchent le trajet.  »

{Guest Post} Vincent et ses 7 jours en Roumanie (I)

Étiquettes

, , , , , , , , ,


7 jours en RoumanieJe connais Vincent depuis 5 ans (à peu près). A l’époque, il faisait partie du groupe des Français qui travaillaient à Bucarest. Depuis, il est resté attaché à la Roumanie. Cette année, avec lui et d’autres ex-expatriés on va essayer de faire une petite escapade en Roumanie. Mais en attendant, je vous laisse avec Vincent, et son voyage de 7 jours en Roumanie, l’été dernier… Une voyage très bien documenté.  L’épisode 1

« C’est le lundi 4 août 2014 à l’aube que je me suis rendu à l’aéroport de Beauvais-Tillé, avec pour destination la ville de Cluj-Napoca (Roumanie). J’ai déjà séjourné en Roumanie (à Bucarest) dans le cadre de mon emploi entre 2009 et 2010, mais je n’ai pas pris le temps de découvrir les paysages roumains… Lire la suite

{Guest Post} Ma Roumanie – De Julien à Iulian

Étiquettes

, , , , , , , ,


Le Francais a Vama VecheJ’ai connu Julien à travers ce blog. Nous avons eu quelques échanges, dans lesquels il me disait : « Je me suis rendu à București en décembre 2013, et je suis tombé totalement amoureux de la Roumanie et des roumains. La prochaine fois, je prends un aller simple et j’ y reste », m’écrit-il. C’était en Avril cette année. J’avais regardé son compte Facebook et là, il était difficile de savoir s’il était un Français ou un Roumain. « Je rêve de partir chez toi! », me disait Julien il y a quelques mois. Le  voilà maintenant en Roumanie, pour de bon. Je vous laisse découvrir son histoire: Lire la suite

Noël en France : Des listes, toujours des listes

Étiquettes

, , , , , ,


listeEn Roumanie, quand j’étais petite (il y a 3 ans ;)) , j’écrivais une lettre au Père Noël tous les ans. Et surprise (ou pas)!! Il m’apportait ce que je lui avais demandé. Lire la suite

Artcarmina ou quand la passion nous sauve

Étiquettes

, , , , ,


Artcarmina-expoJ’ai découvert Atcarmina à travers les nœuds pap Mr&Mrs Papion. C’était madame Carmen Brancoveanu qui réalisait la peinture de point en point inspirée par le folklore roumain pour rendre ces papillons encore plus originaux. J’aurais aimé réaliser cet article dans l’atelier d’Artcarmina pour vivre plus intensément ce voyage dans les coffres des grand-mères roumaines, pour voir exactement comment les vieux tissus trouvent leur place dans la peinture sur céramique de madame Carmen Brancoveanu… Mais Facebook est aussi une bonne solution 🙂

Madame Brancoveau a eu une enfance heureuse à la campagne, dans un village en Olténie, à côté de sa grand-mère qui cousait des costumes traditionnels et tissait des tapis. « C’est grâce à ça que j’adore et j’apprécie beaucoup les femmes roumaines car, au fil du temps, elles ont créé des repères pour l’art roumain », se confie madame Brancoveanu.

 

Artcarmina est animé par la volonté de sauver nos racines artistiques. Et tout a commencé avec un macat (une sorte de courtepointe, un tissu qu’on met sur le mur, le lit ou la table) fait par sa grand-mère il y a beaucoup de temps. «Quand je l’ai trouvé, cette chère pièce n’était pas dans un bon état, j’ai essayé de la sauver, en peignant son modèle traditionnel sur une assiette. Et d’ici, tout a commencé ».Et ainsi, madame Carmen Brancoveanu a trouvé sa mission : recueillir à travers toute la Roumanie les vieux modèles traditionnels, les reconstruire et les peindre sur céramique ou sur bois, essayant de les sauver, pour qu’ils puissent toucher le plus de gens possible. Et cet objectif qui lui tient beaucoup à cœur, a permis de transmettre auprès des autres ce désir ardent de préserver l’héritage et de plus en plus des gens viennent vers elle pour sauver leurs racines. La peinture d’une assiette en céramique peut durer entre une journée et six. Ces modèles on peut aussi les trouver sur des boucles d’oreilles et des bracelets…

 

Si vous voulez rencontrer cette artiste qui sauve de l’oublie l’art roumain, elle est présente à tous les Salons de au Musée du Paysan Roumain à Bucarest, mais aussi aux Salons de Brasov, Sibiu et Sinaia.

Suivez son BLOG – , mais aussi sa page Facebook !

Credits: page Facebook Artcarmina

Noël en France : Joyeux Noël en… Novembre

Étiquettes

, , , , , , ,


decorations Noël est ma fête préférée. Et je ne suis pas la seule au monde dans ce cas, j’en suis sure. Mais je ne le prépare jamais à l’avance. Je ne l’ai jamais fait et ça ne va pas commencer maintenant.

Depuis mon enfance, le sapin (le vrai, celui qui sent la résine) on le faisait la veille de Noël. Et toutes les décorations pour l’occasion on les sort, en attendant le Père Noël . C’était une émotion forte qu’on ne peut pas décrire avec des mots, une émotion que je garde toujours, heureusement.

Ici, à Paris j’ai vu des maisons joliment décorées pour Noël début Novembre. Je ne dis pas, c’est beau, mais c’est très bizarre… Les décorations dans les rues ont été installées fin Octobre… Encore une autre question de culture, de «prévoyance » à la française. Et une incitation à la consommation…

Chez moi, en Roumanie, le soir du 24 Décembre, après que toutes les sarmale, la salade de bœuf, le cozonac&co aient été préparés, on commence à décorer le sapin. Le vrai sapin, celui qui sent, le naturel, car avec un sapin sans odeur un vrai Noël n’existe pas. Tout dans ces odeurs de Noël qui remplissent la maison, et accompagnés par les chants (les colindes) des enfants. On n’oublie jamais de mettre des oranges sous le sapin, car leur odeur rend le Père Noël heureux et plus généreux 🙂 . Une émotion ne se prépare pas, elle se sent, sans planifier pour autant !

L’année prochaine j’espère bien que les préparations de Noël ne vont pas commencer en aout quand même, car ça sera dur de faire venir Rudolf pour rien, 5 mois en avance…  

Photo: perso